Illustration d'une personne empilant des livres dans un cerveau

Productivité

Cinq astuces pour retenir ce que vous lisez au travail

Vous souhaitez améliorer votre concentration au travail ? Essayez de perfectionner votre capacité à retenir les détails cruciaux et à vous les remémorer. Matthew Jenkin partage cinq stratégies simples et créatives de remémoration d’un maximum d’informations

 

Nous sommes lundi matin et vous êtes assis à votre bureau. Vous essayez de lire un article dont vous devrez vous rappeler pour une réunion qui se déroulera plus tard dans la semaine. Mais voilà que vous recevez un e-mail de votre patron auquel vous devez répondre. Soudain, le téléphone sonne. Et Sally du service marketing vient vous apporter une tasse de thé. Avant même de vous en rendre compte, votre esprit a dû gérer tellement de choses que vous avez oublié tout ce que vous avez lu. Cette expérience vous semble familière ?

Une étude récente de l’université de Californie estime que vous recevez 34 Go d’informations par jour(1), deux fois plus qu’il y a 30 ans. Les employés de bureau sont interrompus toutes les trois minutes en moyenne. Il n’est donc pas surprenant que nos temps de concentration diminuent.

L’ère du numérique a également un effet préjudiciable sur notre capacité à retenir les informations. Des études montrent(2) que la facilité avec laquelle nous pouvons trouver des informations sur Internet signifie que la remémoration (capacité à se rappeler spontanément des informations) est remplacée par la mémoire de reconnaissance (capacité à savoir où trouver l’information et comment y accéder).

De la réalisation d’une présentation à l’apprentissage d’une nouvelle compétence, la remémoration reste indispensable à la réussite au travail. Voici cinq astuces pour vous permettre de mieux retenir ce que vous lisez.

1. Appuyer sur le bouton Pause

Une étude de l’université du Texas à Austin(3) a mis en évidence que vous accorder quelques minutes de repos et penser à ce que vous venez de lire facilite les apprentissages ultérieurs. Alison Preston(4), chercheuse et professeure associée de psychologie et neurosciences, déclare que cette étude a démontré que « les remises en mémoire pendant les pauses renforcent la mémorisation tant concernant le contenu original que la mémorisation ultérieure ».

Un athlète suédois de la mémoire, Idriz Zogaj, conseille d’utiliser ce temps de réflexion pour accepter la réaction émotionnelle résultant de ce que vous lisez. Si vous parvenez à faire cela, vous améliorez vos chances de renforcer votre capacité de mémorisation ultérieure. En effet, le cerveau est programmé pour répondre rapidement et efficacement(5) aux émotions en les reliant à la formation des souvenirs(6).

Il précise que vous devez « vous rappeler les sentiments éprouvés, car ils vont déclencher d’autres souvenirs concernant cette partie ou l’intégralité du document ».

Ne rien faire, tout simplement, et laisser votre esprit complètement au repos permet également de mieux retenir les informations et d’améliorer votre concentration. Daniel Levitin, auteur et professeur de psychologie, de neurosciences comportementales et de musique à l’université McGill en Californie, explique(7) que : « les gens qui font des pauses régulières (voire des siestes) sont finalement plus productifs et plus créatifs au travail. Vous devez laisser le temps à votre cerveau d’enregistrer toutes les informations qu’il reçoit afin de bien les mémoriser ».

Une clé USB pleine de dossiers et de fichiers

La remémoration (capacité à se rappeler spontanément des informations) est remplacée par la mémoire de reconnaissance (capacité à savoir où trouver l’information et comment y accéder).

 

2. Tester la répétition espacée

Selon le modèle de mémoire « à stockage multiple »(8) mis en avant par les psychologues, si vous répétez les informations un nombre de fois suffisant, elles seront enregistrées dans votre mémoire à long terme où elles seront (potentiellement) définitivement conservées.

La répétition espacée (consultation régulière(9) des informations à des intervalles définis) peut s’avérer une méthode hautement efficace de mémorisation des informations. Cette technique fonctionne, car elle exige un effort d’apprentissage. Comme les muscles, le cerveau répond à ce stimulus en renforçant les connexions entre les cellules nerveuses. En espaçant les intervalles, vous faites davantage travailler ces connexions à chaque fois. Il en résulte une mémorisation durable et à long terme des informations(10).

Vous pouvez simplement mettre en place la répétition espacée à l’aide de cartes mémoire classées dans une boîte(11). Planifiez les moments où vous réviserez les cartes rangées dans chaque section de votre boîte. Si vous répondez correctement à une carte, vous la rangez dans une section que vous consulterez moins fréquemment à l’avenir tandis que si vous vous trompez, vous placez la carte dans une section que vous étudierez plus fréquemment.

3. Lire et écrire sur papier

Cela peut paraître archaïque à l’ère du numérique, mais lire un document papier peut améliorer votre concentration et votre capacité à vous remémorer les informations.

Une étude auprès de 300 étudiants à l’université aux États-Unis, au Japon, en Slovaquie et en Allemagne a mis en évidence que 92 % des personnes interrogées confirment(12) mieux se concentrer avec un document papier. Une autre étude a démontré que les lecteurs qui utilisent une liseuse ont nettement plus de mal à se rappeler quand surviennent les événements dans une histoire fantastique que les lecteurs papier(13).

Naomi S Baron, professeure de linguistique ayant participé à la réalisation de cette étude, pense que cela s’explique clairement par le fait que les appareils numériques offrent davantage de tentation de distraction et que les lecteurs ont, par conséquent, plus de risque de se détacher de ce qu’ils lisent.

L’étude(14) suggère également que le stylo est peut-être plus puissant que le clavier. Rédiger des notes papier augmente la compréhension conceptuelle, l’application et la mémorisation.

4. Développer une représentation mentale

Prendre des notes permet de faciliter la mémorisation, mais vous n’avez pas besoin de tout noter. Tony Buzan(15) a inventé un outil d’apprentissage et de mémorisation alors qu’il éprouvait des difficultés à prendre des notes efficaces lorsqu’il était étudiant. Sa représentation mentale est un schéma coloré constitué d’une image centrale représentant le problème ou le concept principal et de branches courbes s’échappant de ce dernier et surmontées d’un mot clé. Le succès de cette technique repose sur l’utilisation de couleurs, d’images et d’une structure non linéaire pour encourager le brainstorming.

« La représentation mentale en elle-même est une image que vous pouvez regarder et mémoriser », précise Idriz Zogaj. « La visualisation des informations est le meilleur moyen de les mémoriser. Vous pouvez le faire en ligne avec les outils disponibles sur le site d’iMindMap(16), mais il est préférable d’utiliser des documents papier, car ils occupent les mains pendant que le cerveau travaille ».

« Une feuille blanche à l’horizontal est idéale, car elle offre plus d’espace pour dessiner votre représentation mentale », ajoute-t-il. « Vous pouvez même la réaliser tout en lisant ».

5. Utiliser des outils en ligne

Si le papier et le crayon vous semblent dépassés, de nombreuses applications sont disponibles. Par exemple, Eidetic(17) utilise la répétition espacée pour faciliter la mémorisation des informations importantes, des numéros de téléphone aux faits. Il vous suffit d’entrer les informations à mémoriser. L’application utilise des notifications pour vous rappeler quand il est temps de vous entraîner. Elle espace les tests dans le temps pour faciliter la mémorisation sur le long terme.

Avec 70 millions d’abonnés, Lumosity(18) est l’une des applications d’entraînement du cerveau les plus connues. Conçue par des neuroscientifiques, elle prétend entraîner la mémoire et l’attention via une série de jeux scientifiques. Les utilisateurs peuvent faire trois jeux gratuits par jour ou s’abonner pour accéder à plus de 40 jeux d’un coup.

Si vous êtes pressé, des applications de lecture rapide comme Spritz(19) prétendent permettre aux utilisateurs de lire à une vitesse incroyablement rapide : 600 ou 1 000 mots à la minute. Spritz offre une telle vitesse grâce à la méthode RSVP (présentation visuelle en série rapide) qui affiche le texte au mot à mot au centre de votre écran. Comme vos yeux ne bougent pas, vous pouvez rester concentré sur un point uniquement de votre téléphone et lire plus rapidement les mots qui s’affichent sous forme de diaporama rapide. Utilisez le temps gagné pour appliquer les autres techniques de cet article et renforcer la mémorisation de ce que vous venez de lire.

 


Matthew Jenkin est un journaliste basé aux États-Unis et l’ancien rédacteur en chef de Guardian Careers, le site communautaire du journal The Guardian pour les demandeurs d’emploi et les personnes changeant de carrière

Sources :

(1) https://www.nytimes.com/2009/12/10/technology/10data.html

(2) https://www.rewireme.com/brain-insight/internet-affects-memory/

(3) https://news.utexas.edu/2014/10/20/reflection-boosts-learning

(4) https://cns.utexas.edu/component/cobalt/item/66-other/1313-preston-alison?Itemid=289

(5) http://www.hrdpress.com/site/html/includes/items/SBEI.html

(6) http://www.memory-key.com/memory/emotion

(7) https://www.kqed.org/mindshift/37711/why-daydreaming-is-critical-to-effective-learning

(8) https://www.kqed.org/mindshift/37711/why-daydreaming-is-critical-to-effective-learning

(9) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1876761/

(10) https://www.supermemo.com/english/ol/background.htm

(11) https://www.youtube.com/watch?v=33DIo8iU7ws

(12) https://www.washingtonpost.com/posteverything/wp/2015/01/12/the-case-against-kindle-why-reading-paper-books-is-better-for-your-mind-and-body/?noredirect=on&utm_term=.eb845123558c

(13) https://www.researchgate.net/profile/Jose_Pedroza_Carneiro/post/
What_positive_or_negative_experiences_can_provide_me_with_regard_to_the_introduction_of_e-readers_in_the_documentation_centers_of_universities/attachment/59d63757c49f478072ea4c08/
AS%3A273684940427264%401442262984768/download/Readers+absorb+less+on+Kindles+than+on+paper.docx

(14) http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0956797614524581

(15) https://www.irishtimes.com/business/how-tony-buzan-used-mind-maps-to-doodle-his-way-to-millions-1.2230977

(16) https://imindmap.com/

(17) https://play.google.com/store/apps/details?id=com.yourelink.Eidetic&hl=en_GB

(18) https://www.lumosity.com/

(19) http://spritzinc.com/